Répertoire

Instruments, répertoire et programmation

L’église Saint-Sébastien s’est ouverte, dès les premières années du Festival, à d’importants ensembles orchestraux (Orchestre Philharmonique de Liège, Orchestre National de Lille, Philharmonie d'Anvers, Orchestres d'Harmonie des Guides et de la Force Aérienne, Harmonie St-Michael de Thorn …). Si l’on retient, d’autre part, les nombreuses soirées d'oratorios avec les Choeurs mixtes de Stavelot, l’église aura encore accueilli bien d'autres ensembles, plus spécifiquement dédiés au chant (Mendelssohn Choir de Toronto, Choeur Mondial des Jeunes, Chœur de Chambre de Namur, Vox Luminis…).   

Mais c'est à l’abbaye que la grande majorité de nos concerts ont été et sont toujours consacrés au répertoire de la musique de chambre. Grâce à des ensembles allant du duo à l’octuor, et même à la formation la plus large de l'orchestre de chambre, nos auditeurs entendent régulièrement des grandes oeuvres du répertoire. Toutefois, de nombreuses découvertes sont chaque année proposées, notamment pour illustrer le thème choisi par les Festivals de Wallonie. 

Si les cordes se réservent logiquement la suprématie, il n'en reste pas moins qu'une place très large est toujours réservée aux instruments à vent et à leur littérature trop souvent méconnue. 

Pour ce qui touche à la programmation, outre les oeuvres puisées dans les époques classique ou romantique, on relève celles qui, au départ des tendances franckistes, marqueront le XXe siècle. Et des fenêtres se sont ainsi ouvertes aux conceptions contemporaines et à leurs représentants les plus marquants. Quant à la musique et aux musiciens belges, il en est fait de nombreuses mentions, tant en ce qui touche au monde des compositeurs qu'à celui des interprètes.  

Il convient également de faire état de la part importante qui a toujours été faite à l'art du chant et de ses chefs-d'oeuvre : cycles de lieder, mélodies, airs de concert ou cantates. Les plus grands maîtres y ont été interprétés: lieder de Schubert, Beethoven, Schumann, Brahms ou Hugo Wolf; mélodies de Fauré, Duparc, Chausson, Ravel, Debussy, Poulenc, sans compter celles de Moussorgski et Britten; airs célèbres de Händel ou Mozart ; sans oublier les cantates de Bach ou de Pergolèse.  

Ce bref survol de nos programmes donnera une idée de la diversité qui a caractérisé nos concerts, qu'il soit question des oeuvres jouées ou chantées, des différentes conceptions d'interprétation défendues par nos artistes ou des interventions instrumentales. Cette recherche de variété n’a qu’un but: provoquer et faciliter la joie de la découverte.  

Rappelons encore que nos concerts sont très souvent commentés et qu’ils éveillent ainsi la curiosité des auditeurs avertis, comme de ceux qui le sont moins. Les propos de Jérôme Lejeune, le responsable artistique du festival, sont très prisés pour leur érudition, mais aussi leur simplicité. Le musicologue Hans Reul de l’Ostbelgien Festival assure aussi parfois les commentaires, qui sont fortement appréciés du public. 

Nous rendons enfin hommage au rôle essentiel de diffuseur joué par Musiq’3, la chaîne classique de la RTBF, dont la qualité professionnelle des enregistrements n’est plus à démontrer. 

Instruments, répertoire et programmation
Instruments, répertoire et programmation